Contact : Enac, 104 rue du Château 75014 Paris - 01 40 56 95 53 - enac.asso@orange.fr

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube

RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Calendrier

Les cours sont dispensés entre la mi-septembre et la fin juin en suivant le calendrier des écoles publiques élémentaires parisiennes, selon le nombre, la durée et le rythme des séances prévus au moment de l'inscription. Ils ne sont pas assurés pendant les vacances scolaires.

Urgence médicale

En cas d'urgence médicale au sein d'un cours, le professeur est habilité à prendre toutes les dispositions nécessaires (appel des pompiers et transfert dans l'hôpital le plus proche).Le professeur doit avoir connaissance de toute prise de médicaments pendant ses cours. Le professeur n'est responsable des élèves que pendant le temps du cours.

Bonne conduite

La bonne tenue des élèves conditionne la qualité de l'enseignement dispensé. Tout manquement au principe de bonne conduite à l'égard d'un professeur ou d'un membre de l'association est sanctionné par un avertissement prononcé par le Délégué général. En cas de récidive, l'élève peut être exclu. Toute sanction prononcée à l'égard d'un élève mineur est portée, avec indication du motif, à la connaissance des parents. Le renvoi est irrévocable.

Les professeurs

Les professeurs sont placés sous l'autorité du Délégué général.

Ils sont tenus d'être disponibles du 10 septembre au 30 juin, de s'interdire tout absentéisme et tout retard.

Ils s'engagent à fournir chaque année un certificat d'aptitude au travail.

Les professeurs ne prodiguent des cours qu'aux élèves adhérents s'étant acquittés de leur règlement annuel.

Les rendez-vous avec les parents ne peuvent être accordés qu'en dehors des horaires de cours.

Dans le cadre de sa fonction, le professeur de l'association ENAD :

  • aide à la promotion de ses cours et aux inscriptions,

  • assiste aux réunions

  • suit les formations organisées

  • participe aux auditions et spectacles de fin d'année

  • en cas d'absence justifiée et avec l'accord préalable du directeur, se fait remplacer ou informe les élèves de son absence.

Le Délégué général

Conformément à la charte de l'enseignement artistique spécialisé en danse, musique et théâtre:

« Le directeur est responsable de l'établissement et de son fonctionnement, que sa délégation soit d'ordre public ou privé.

  • Il conçoit, organise et s'assure de la mise en oeuvre de l'ensemble du projet d'établissement, en concertation permanente avec l'équipe pédagogique et tous les partenaires externes concernés,

  • Il propose un programme de formation continue des enseignants en lien avec le projet,

  • Il organise les études et les modalités de l'évaluation des élèves,

  • Il suscite la réflexion et l'innovation pédagogiques,

  • Il définit les actions de diffusion et de création liées aux activités d'enseignement et de sensibilisation,

  • Il met en oeuvre les partenariats dans le domaine culturel, éducatif et social, sur l'aire de rayonnement de son établissement,

  • Il participe à la concertation entre établissements d'enseignement, dans le cadre des réseaux d'écoles,

  • Il assure, en tant que chef de service, la relation avec les élus et les autres services de la collectivité territoriale ;

  • Il détermine les besoins de son établissement en personnel et propose le recrutement de tous les agents, notamment des enseignants. »

Mission pédagogique et artistique

Conformément à la charte de l'enseignement artistique spécialisé en danse, musique et théâtre:

« Pôles de référence en matière d'enseignement artistique, les établissements d'enseignement en danse, musique et théâtre, ont pour mission centrale la sensibilisation et la formation des futurs amateurs aux pratiques artistiques et culturelles.

Pôles structurants en matière de formation artistique, les établissements d'enseignement en danse, musique et théâtre exercent leur mission pédagogique en cohérence avec les schémas d'orientation proposés par l'Etat et avec le souci de favoriser la transversalité et les temps d'enseignement communs entre les disciplines. Ils sont aussi des lieux d'innovation pédagogique que la qualité et le développement de leur projet peut parfois conduire au-delà des schémas convenus. Ils contribuent à la politique d'éducation artistique relevant de l'Education Nationale dans le cadre de l'enseignement général et participent, en collaboration avec les services de ce ministère, à l'organisation d'activités d'initiation, par des ateliers annuels ou, mieux, à la mise en place de cursus pluriannuels... ainsi qu'au suivi des interventions dans ce cadre, de musiciens, danseurs et comédiens professionnels.

Cette mission de sensibilisation et de formation ne peut se concevoir sans articulation avec la vie artistique contemporaine. Les établissements dispensent des enseignements riches et diversifiés, proposant, sur un territoire donné, l'ensemble des expressions artistiques d'aujourd'hui. Une attention et une place constante sont accordées tant à la création contemporaine et aux cultures émergentes, qu'aux patrimoines artistiques, témoignant à la fois de l'histoire, de la vitalité et du renouvellement de chaque discipline. »

Missions culturelles et territoriales

Conformément à la charte de l'enseignement artistique spécialisé en danse, musique et théâtre:

« Les établissements d'enseignement en danse, musique et théâtre rayonnent sur un territoire ; ils suscitent et accueillent les partenariats culturels nécessaires à l'exercice de leurs missions.

Ils travaillent également en étroite collaboration avec les structures relais mises en place conjointement par les collectivités territoriales et l'Etat.

Ils sont des lieux de ressources pour les amateurs; ils les informent, les aident à définir et éventuellement à assurer leurs formations.

Ils sont des centres d'animation de la vie culturelle, proposant au public leurs activités (travaux d'élèves); ils entretiennent des relations privilégiées avec les partenaires artistiques professionnels et favorisent les échanges avec les structures et associations culturelles, locales ou non.

Ils contribuent à la réduction des inégalités sociales d'accès aux pratiques culturelles au travers d'actions de sensibilisation et d'élargissement des publics.

L'accès de la population à l'ensemble des formations artistiques d'aujourd'hui, doit être facilité par l'organisation des établissements en réseaux non hiérarchisés de réflexion et de collaboration dans le cadre de schémas intercommunaux, départementaux et régionaux. »

Participation des adhérents à la visibilité de l'association

Les adhérents sont invités à participer aux auditions et aux spectacles organisés par l'association.

Ils acceptent que leurs images et/ou celles de leurs enfants apparaissent en vitrine du local Enac/Enad, sur les pages internet de l’association et sur le matériel de communication des l'associations Enac/Enad. Tout refus explicite sera respecté par l'association.